Category

Connexion au corps

Mes 10 trucs pour prendre soin de soi à l’approche de l’hiver

prendre soin de soi en hiver-Danse Mouvement Energie

Nous entrons dans l’hiver. La nature nous invite à ralentir, à prendre du repos (nuits plus longues, moins de lumière du jour), à entrer en nous pour faire le bilan de l’année qui se termine, laisser partir l’ancien (les arbres dénudés en sont l’exemple parfait) pour faire de la place pour le nouveau à venir….Mais paradoxalement commence aussi la frénésie des préparatifs des fêtes de fin d’années…acheter, réserver, organiser…Bien qu’une partie de nous (Notre enfant intérieur, très joyeux, est tout excité à l’idée de célébrer!) s’en réjouisse, nous sommes pour la plupart plutôt fatigués et stressés par cette accélération sociale imposée.

Alors comment résoudre ce dilemme entre nos besoins physiques et ces contraintes extérieures?

Pour cela je vous propose de réfléchir à cette question : Quelles sont vos envies réelles lorsque vous prenez le temps d’observer la nature et d’écouter votre corps? De mettre ces deux éléments en connexion? Voici quelques pistes pour prendre soin de vous et vivre cette période au mieux.

 

Dormir davantage

A l’image de la nature, je suis sûre que vous observez chez vous aussi un besoin accru de repos et de ralentissement n’est-ce pas? Comment satisfaire ce besoin concrètement?

Le matin

Le matin avancez l’heure de votre réveil pour vous donner plus de temps pour “émerger”, pour réveiller votre corps en douceur, sans le brusquer.

Mon truc n°1 :  J’utilise un réveil simulateur d’aube dont la lumière se déclenche en premier en augmentant progressivement pendant 15 minutes, puis des chants d’oiseaux viennent s’y ajouter pendant 15 minutes de plus, avant qu’une alarme plus conventionnelle m’indique que là, vraiment, je dois me lever!

Le soir

Le soir essayez de faire une micro-sieste de 20/30 minutes en début de soirée. Lové dans le canapé avec un plaid, sur un fauteuil avec votre animal de compagnie blotti contre vous…ça vous apportera un regain d’énergie pour finir ensuite de vous occuper de ce qu’il vous reste à faire dans la soirée.

Mon truc n°2 : Je m’allonge avec ma fille lorsque je la mets au lit (ce que je fais d’ailleurs ½ heure plus tôt depuis le passage à l’heure d’hiver!). Et je somnole environ une demie-heure. (Cette trouvaille fonctionne vraiment très bien pour moi et me permet en même temps de prendre soin des besoins de contact de ma fille)

 

Alléger mon emploi du temps

En hiver les journées sont souvent longues et chargées…c’est difficile…Comment rendre votre emploi du temps plus léger?

Revoir mes priorités

Prenez le temps de revoir vos priorités en reportant ou annulant certains rendez-vous. Essayez de regrouper vos déplacements pour avoir (selon vos possibilités bien-sûr) des “jours de repos”? (sous-entendu : sans déplacement à l’extérieur). Si vous maintenez un emploi du temps trop chargé votre corps pourrait vous faire un rappel à l’ordre plus radical. Mieux vaut prévenir que guérir 😉

Mon truc n°3 :Je profite des progrès techniques de notre époque pour assurer les rendez-vous appropriés par système audio-vidéo de type SKYPE. Le gain d’énergie est immense car dans certains cas actuellement ça m’évite 3h de route aller retour!

 

Me chouchouter physiquement

Des vêtements qui me font du bien

Favorisez, pour vous habiller, des matières douces et chaudes, confortables. La laine est une matière formidable pour ça : douce, isolante, respirante… Et si vous êtes en désaccord (comme moi!) avec l’éthique des techniques de production de cette matière, favorisez les pièces d’occasions (friperies, vide-greniers…) Vous pourrez y chiner étoles et écharpes de toutes les couleurs, douces, chaudes et bien enveloppantes pour vous lover dedans!

Mon truc n°4 : Les vides-placards avec les copines!! On trie nos armoires, on se donne rendez-vous, on apporte tout ce qu’on ne met plus et on repart avec des vêtements qui nous donnent envie, là, maintenant, sans avoir à faire les boutiques (gain d’argent, de temps et d’énergie, mais aussi et surtout beaucoup plus de convivialité!)

 

Une alimentation appropriée

Avec le froid nous avons clairement une attirance plus forte pour les plats chauds et longuement mijotés. Cependant vous aimeriez continuer à consommer à côté des fruits et légumes crus pour faire le plein de vitamines. (Miam les clémentines en ce moment!)

Mon truc n°5 : Je mélange mes crudités à mes plats chauds! De la salade finement ciselée dans ma soupe, des carottes râpées dans mon plat de lentilles…Et dans mes tisanes… j’ajoute quelques fines tranches de gingembre frais!

 

Nourrir mon besoin de contact

Le toucher est un besoin vital pour les humains. Toucher ou être touchés avec douceur et bienveillance nous fait produire de l’ocytocine, appelée aussi “hormone de l’Amour”. Ce serait dommage de s’en passer. Massage ou auto-massage, câlins à vos proches, soins du corps, caresses à vos animaux de compagnie…Offrez-vous tout ce que vous pouvez!!

Mon truc n°6 : J’use et abuse des auto-massages!! Je commence généralement par masser ma nuque, puis j’enchaîne avec les trapèzes (le muscle qui va de la nuque à l’épaule), et ainsi de suite selon où je sens des tensions. (voir aussi mon article sur le soin des pieds au coucher, ou encore celui sur mon rituel de réveil que je rends un peu plus vigoureux et réchauffant  en cette période de l’année)

Mon truc n°7 : Je passe aussi de longs moments à caresser mes chats (qui eux aussi se sont repliés au chaud à l’intérieur et viennent se coller sur moi à la moindre occasion). Je le fais en posant mon attention sur les sensations de ma main, pour bien profiter en conscience du bien-être que ça me procure.

Mon truc n°8 : Je demande un petit massage des épaules ou des pieds à mon entourage, ou encore mieux, se masser mutuellement : ça marche bien avec les pieds, assis sur le lit ou le canapé face à face, chacun un pied dans les mains de l’autre tout en papotant. Mes enfants adorent!

Mon truc n°9  (oui vous l’avez remarqué j’ai développé beaucoup de stratégies pour m’occuper de ce besoin là, très important pour moi!) : Remplacer la sempiternelle “bise” par un énooorme “hug” (câlin/prendre dans les bras)  avec les personnes avec qui j’ai un lien assez proche. Les pieds bien plantés dans le sol, les genoux souples, les yeux fermés : je savoure ce moment précieux de connexion en conscience. Essayez c’est délicieux!!

 

M’offrir des temps d’introspection

L’énergie de l’hiver est une énergie de retour à soir, de mouvement vers l’intérieur. Il est important de prendre des temps rien que pour vous, pour sentir et accueillir tout ce qui se passe en vous. Une introspection pour faire le bilan, et faire le tri : laisser partir l’ancien pour faire place au nouveau à venir en début d’année suivante.

Peut-être sentez-vous en vous, en ce moment, des choses qui se dissolvent, se transforment, des structures qui se dé-structurent? Dans votre organisation? ou intérieurement dans vos schémas de fonctionnement? Peut-être, aussi, des choses qui maturent, qui semblent en gestation, tout comme les graines qui se préparent sous terre…

Mon truc n°10 : Trouver chaque jour un moment qui me convient, pour juste ne rien faire. Me poser, en silence, et écouter, observer, sentir, accueillir. Je n’attends pas que ce moment se présente : je le crée,  comme un rendez-vous important avec moi-même. Si besoin je le note même parfois dans mon agenda, au même titre qu’un rendez-vous professionnel immanquable ( ça c’est quand je sens que la journée est chargée et que je risque de m’oublier…). Ce peut être aussi plusieurs petits moments dans la journée. J’adapte ce rituel au déroulement de mes journées.

 

Et si même avec toutes ces astuces c’est encore difficile, alors souvenez-vous d’être doux et indulgent envers vous-même. Rappelez-vous que vous faites de votre mieux.

Prenez bien soin de vous.

PS : Et vos trouvailles à vous pour prendre soin de soi? Vous utilisez des trucs qui ne sont pas dans l’article? Racontez-moi dans les commentaires, je me réjouis d’avance de faire de nouvelles découvertes 😉

Envie de partager?

Clé n°5 : Posture et jeu de cubes

posture et jeu de cubes-Danse Mouvement Energie

Peut-être même que vous avez aujourd’hui en vous une voix intérieure qui vous dit toujours « Tiens-toi droit c’est mieux pour ton dos », « Redresse-toi tu respireras mieux », ou bien vous avez simplement l’envie de vous sentir aligné dans votre posture, mais sans tensions : vous voudriez vous tenir droit, facilement, et vous sentir bien.

 

Comme un jeu de cubes

 

Alors voilà ce que je vous propose :

Vous allez imaginer que votre corps est un jeu de cubes, de quatre cubes : un pour les pieds, un pour le bassin, un pour le buste et un pour la tête.

 

1- Installer la base

Mettez-vous debout et commencez par imaginer que vos pieds sont un premier cube, un socle, une base que vous allez juste poser au sol.

Vous allez fermer les yeux et sentir les appuis de vos pieds dans le sol, vous balancer légèrement de droite à gauche et d’avant en arrière pour sentir votre poids du corps se déplacer, de l’avant du pied aux talons, du pied droit au pied gauche. Puis vous vous stabilisez au centre, en sentant bien l’équilibre de vos appuis, aussi bien entre l’avant et l’arrière qu’entre la droite et la gauche.

2- Mettre en place le bassin

Une fois votre premier cube mis en place, vous allez imaginer que vous déposez par dessus une deuxième cube : votre bassin. Vous pouvez faire « glisser le cube » (c’est à dire bouger votre bassin)d’avant en arrière et de droite à gauche en observant comment votre corps bouge pour compenser et rester en équilibre. Puis vous le stabilisez quand vous avez la sensation qu’il est parfaitement centré et bien placé au dessus du premier cube.

3- Déposer le buste sur le bassin

Continuer le jeu en déposant votre troisième cube, qui représente votre buste, sur celui du bassin. De la même façon vous allez jouer un peu avec ce cube, essayer de le déplacer, sentir, observer, et terminer quand vous sentez qu’il est bien aligné avec les précédents.

Notez qu’il s’agit bien de « déposer » ce cube, ce qui implique que le cube n’a pas d’effort à faire pour se maintenir en place, il utilise le cube précédent comme appui. Fermez les yeux et sentez ce repos du buste sur le bassin…les épaules relâchées…le ventre détendu…les 3 cubes alignés sans effort.

4- Ajouter la tête sur le buste

C’est à présent le dernier cube, qui représente la tête, que vous allez pouvoir ajouter sur les trois précédents : prenez le temps de le mettre en place et de sentir l’alignement, la base du cube bien à l’horizontal pour pouvoir se poser sur le précédent.

 

Sentir l’alignement

Une fois vos quatre cubes alignés, fermez les yeux et prenez le temps de sentir votre posture, de sentir l’alignement de votre corps, votre verticalité. Puis savourez la façon dont vous avez réussi à vous redresser sans effort, sans tirer ni pousser, sans tension, juste en jouant avec des cubes…

 

Allez on y va?

 

Alors, vous avez tout lu, vous avez testé en même temps, vous avez compris le principe?

Maintenant reprenez l’expérience, mais cette fois en gardant les yeux fermés tout du long pour mieux l’intégrer.

 

==Voici l’exercice en vidéo pour vous aider : Vidéo « Comme un jeu de cubes »==

 

Si vous avez un miroir à votre disposition vous pouvez aussi vous regarder avant puis à la fin de l’exercice, et comparer ce que vous voyez avec ce que vous ressentez.

En le faisant régulièrement vous donnerez à votre corps de nouveaux repères sensitifs pour intégrer cet alignement corporel et y accéder de plus en plus rapidement, et même de façon automatique au bout d’un certain temps!

 

Hé…pssssitt…un petit commentaire en dessous pour me raconter? vous savez que j’adore ça 😉 Merci!!

Posture et jeu de cubes-Danse Mouvement Energie

 

Envie de partager?

Clé n°4 : Comment respirer plus profondément

respirer profondément-Danse Mouvement Energie-Anne Rose Lovink

Bonjour, bonjour!

On nous rabâche les oreilles de l’importance de respirer, de faire régulièrement une pause dans nos activités pour respirer, de prendre quelques profondes respirations.

 

Alors aujourd’hui je vous propose de découvrir et d’expérimenter une nouvelle façon de respirer pour pouvoir, justement, amplifier votre respiration mais sans forcer, sans tensions.

 

Le poids des habitudes

 

Respiration automatique

Le premier réflexe quand on nous demande de prendre une profonde respiration, c’est de commencer en inspirant. Et pour accentuer cette respiration on gonfle et on monte la cage thoracique, on monte les épaules, et à l’expiration on relâche tout et tout le corps s’affaisse.

Mais a-t-on vraiment respiré plus profondément que d’habitude??

Respirer par le ventre

Ensuite on nous dit : « Non, non, il faut respirer par me ventre, c’est mieux! »

Alors en suivant sagement les indications données on inspire en gonflant le ventre, et pour accentuer la respiration on pousse pour gonfler encore davantage ce ventre qui résiste, poussant par la même occasion toutes nos viscères vers le bas, et affaissant généralement les épaules en même temps… bof bof….

Mais alors comment faire pour respirer profondément sans pousser, sans forcer?

 

Une respiration ample en douceur

Voici donc le chemin que je vous propose.

 

Toujours commencer par expirer

Tout d’abord on va commencer par expirer, avec 2 règles importantes :

  • on commence toujours  l’expiration en contractant les muscles du périnée (les muscles sous le bassin, ceux que l’on contracte par exemple pour se retenir d’aller aux toilettes)
  • on garde le dos droit, bien aligné, la tête le plus loin possible du bassin. Bref on se grandit.

On expire ainsi le plus profondément possible  en gardant le dos allongé. On sent alors les abdominaux se contracter, formant une sorte de gaine tonique autour de la taille.

 

Une expiration détendue

Et quand on a vidé les maximum d’air de ses poumons, on a juste à se détendre et laisser l’air rentrer à nouveau. On observe alors que la quantité d’air absorbée est plus importante, et surtout que le ventre se gonfle sans effort,  dans la détente (et non plus en forçant).

 

Répétez cette respiration au moins 3 fois et vous aurez ainsi absorbé davantage d’air, oxygéné plus efficacement votre corps tout en le respectant.

 

Si ces explications écrites ne sont pas assez claires, je vous invite à les retrouver dans cette vidéo :

vidéo « On respire » 2/2

 

Essayez, testez, sentez, et venez me raconter! A très bientôt pour une nouvelle clé!!

respirer profondément-Danse Mouvement Energie-Anne Rose Lovink

Envie de partager?

Clé n°3 : Bien respirer

bien respirer- Danse Mouvement Energie-Anne Rose Lovink

Hello!

Aujourd’hui je vous propose un nouveau regard sur la respiration : comment  bien respirer en cohérence avec notre corps.

 

Changer notre image mentale pour mieux respirer

Quand on associe un geste ou un mouvement du corps avec la respiration, on a généralement envie de faire un geste ou mouvement qui monte sur l’inspiration : on soulève la cage thoracique, on monte les épaules… et un geste ou mouvement qui descend sur l’expiration : on baisse les épaules, on fléchit le buste, on s’affaisse…

Aujourd’hui je vous propose d’inverser cette image mentale pour connecter votre respiration au mouvement de votre diaphragme.

 

Le diaphragme

respirer-anatomie diaphragme-Danse Mouvement Energie-Anne Rose LovinkQu’est-ce que le diaphragme?

Le diaphragme est un muscle plat, large, en forme coupole, qui se situe horizontalement dans le buste et qui sépare la cage thoracique de l’abdomen, les poumons des viscères abdominales.

Comment fonctionne le diaphragme?

La diaphragme descend et s’aplatit en s’élargissant lors de l’inspiration, quand les poumons se gonflent d’air, et il remonte en se creusant lors de l’expiration, quand les poumons en se vidant libèrent de la place dans la cage thoracique.

 

Nouvelle image mentale

On note donc une descente à l’inspiration et une remontée à l’expiration, contrairement au geste spontané que nous associons généralement à la respiration.

 

Intégrer cette nouvelle image par le mouvement

Je vous invite donc maintenant à faire l’expérience suivante :

 

Un geste connecté

Tout en respirant consciemment, vous aller faire un geste de la main devant vous en descendant la main à l’inspiration et en la remontant à l’expiration. Plusieurs fois en ayant bien conscience que vous vous vous mettez en harmonie avec le mouvement de votre diaphragme.

 

Observez les changements

De nouvelles sensations

Tout en continuant à respirer en coordination avec ce geste de la main, observer quelles sensations physiques ça génère dans votre corps : est-ce que c’est plus fluide? plus facile? plus ample? plus agréable?

Une posture qui change

Et concernant votre posture, observez-vous des changements? y-a-t-il toujours cet affaissement lors de l’expiration? est-ce que vos épaules montent toujours? sont-elles plus détendues?

 

Si ces explications écrites ne sont pas assez claires je vous invite à visionner la vidéo en lien ci-dessous :

vidéo « On respire » 1/2

 

Voilà, je vous invite à expérimenter cette nouvelle clé de reconnexion à votre corps et à me raconter en commentaire le résultat de vos expériences. A très bientôt pour une prochaine clé!

bien respirer- Danse Mouvement Energie-Anne Rose Lovink

Envie de partager?

Clé n°2 : Rituel de réveil pour bien démarrer la journée

rituel de réveil-danse Mouvement Energie-Anne-Rose Lovink

On sait que la façon dont on se lève le matin a un impact important sur le reste de la journée. Je partage avec vous aujourd’hui mon rituel de réveil qui m’aide à démarrer la journée en étant pleinement dans mon corps, bien connectée avec lui.

 

( Si vous préférez le format vidéo : cliquez ICI )

 

Je sors mes bras de mon lit

Tout d’abord je vais sortir les bras de ma couette et mettre mes doigts en mouvement : faire des petits cercles avec chaque doigt, les remuer, fermer les mains, les ouvrir, et je vais faire tourner mes poignets, dans un sens puis dans l’autre.plusieurs fois,

Je prends le temps de faire ces premiers mouvements pour bien commencer à réveiller l’énergie depuis mes extrémités.

Ensuite je vais attraper mon avant bras puis mon bras avec la main opposée et serrer un peu, presser à différents endroits en remontant puis en descendant. Je fais ceci pour chaque bras, aussi longtemps que j’en ai besoin pour bien refaire contact avec la densité de mon corps physique au sortir de la nuit.

 

Je m’assieds au bord de mon lit

Pour continuer, après m’être étirée en position allongée, je me redresse et je m’assieds au bord de mon lit.

Là je commence à me frotter le visage avec la main bien à plat : le front, les joues, les yeux. Puis je frotte ma nuque, je peux la masser aussi, du bout de mes doigts. Je malaxe mes trapèzes en levant les coudes pour en même temps étirer mes côtes. Je frotte activement le haut de ma poitrine, puis mes épaules.

Ensuite je me penche un peu en avant et je glisse mes mains vers mon bas du dos pour chauffer mes reins  en frottant largement toute cette zone : lombaires, sacrum, hanches…

Je peux continuer en descendant vers mes cuisses, frictionner mes genoux et mes bas de jambes, important si vous avez besoin de renforcer votre ancrage.

 

Je me mets debout

C’est à ce moment là que je me mets lentement debout : je prends bien le temps de laisser mon corps se calibrer au changement de position, au passage à la verticalité. Puis je mets mon attention sur le contact de mes pieds avec le sol, juste pour sentir, accueillir les sensations qui s’offrent à moi.

Et pour terminer je laisse mon corps bouger, un peu comme il en a envie. J’écoute de quoi mon corps a encore besoin pour clôturer ce rituel de réveil : remuer, secouer, peut-être encore frotter certaines zones, m’étirer…

 

Et me voilà prête…

…pour démarrer ma journée, bien réveillée, pleinement dans mon corps, en partenariat avec lui!

 

Je vous propose de tester cette routine et de me raconter vos expériences dans les commentaires. Si vous n’arrivez pas bien à visualiser les gestes, je vous redonne le lien vers la vidéo : CLIC!

 

A bientôt pour une nouvelle clé!

lever de soeli-Danse Mouvement Energie- Anne-Rose Lovink

 

Envie de partager?

Clé n°1 : Prendre soin de ses pieds

prendre soin de ses pieds-Danse Mouvement Energie-Anne-Rose Lovink

 Un geste simple mais tellement bénéfique : découvrez comment améliorer la connexion à votre corps et votre ancrage à la Terre en prenant soin de vos pieds chaque jour.

 

( Si vous préférez le format vidéo, cliquez ICI )

 

Je prends mon pied

Le soir, de la même manière que vous avez l’habitude de vous brosser les dents par exemple, juste après vous être glissé dans votre lit, offrez-vous quelques minutes pour prendre votre pied

Mais prenez-le vraiment : physiquement, entre vos deux mains.

 

J’écoute les sensations dans mes pieds

Accueillez les sensations physiques qui sont dans votre pied. Chaleur, froid, peut-être des tensions, voire des douleurs…

Et commencez à massez votre pied dans l’écoute de ces sensations, pour sentir quelques sont les besoins de votre pieds, là, dans l’instant présent.

 

Je réponds aux besoins de mes pieds

Sentez quelles zones ont besoin d’être massées.

Sentez quelle pression a besoin d’être appliquée sur chaque zone du pied, à quelle vitesse, à quel rythme.

Sentez combien de temps chaque zone a besoin d’être massée.

Tout ça juste en écoutant les sensations physiques avec vos mains, avec tout votre corps, et ressentez les bienfaits de vos gestes au fur et à mesure que vous les ajustez.

 

Je remercie mes pieds

Une fois que vous avez offert les gestes appropriés à chacun de vos deux pieds, que vous savourez les bienfaits de ce soin, je vous invite à remercier vos pieds.

Les remercier pour tous les services rendus jusqu’à aujourd’hui. Les remercier de vous porter chaque jour depuis des années. Les remercier de vous permettre de vous tenir debout, de vous déplacer, d’avancer dans votre vie, sur votre chemin.

Vous rendez-vous compte de tout le poids que doit supporter une si petite surface de votre corps des heures durant chaque jour? Combien de jours durant une vie entière?

 

J’intègre ce geste dans mon quotidien

Alors après cette expérience, pourquoi ne pas décider d’en faire une routine quotidienne, d’offrir ce soin, ces remerciement à vos pieds chaque jour?

Prenons conscience de l’importance de cette partie du corps, qui est notre principal point de contact physique avec la Terre, et donc un élément essentiel pour notre ancrage (dont je vous avais déjà parlé dans un précédent article).prendre soin de ses pieds-Danse Mouvement energie-Anne-Rose Lovink

Envie de partager?

Mon corps : ma boussole

corps_boussole_DanseMouvementEnergie_Anne-Rose_Lovink

Le corps? une boussole?

Avez-vous déjà observé quelles sont vos sensations corporelles quand vous vous apprêtez à prendre une décision, à faire un choix, à poser une action?

Avez-vous déjà pensé, alors qu’un choix vous amène à un endroit qui ne vous convient pas :  « Je le savais, je l’avais senti dans mon corps mais je ne me suis pas écouté(e) »?

Ou au contraire quand les choses sont fluides et semblent s’enchaîner facilement comme par magie : « J’ai senti que c’était le bon choix à faire, la bonne direction à prendre! » ?

Qu’avez-vous ressenti exactement?

  • des sensations agréables? (énergie qui remonte, excitation, le cœur qui s’ouvre, la poitrine qui chauffe, une joie qui vous envahi…)
  • des sensations désagréables? ( fatigue, bâillements, froid, contraction de la poitrine, boule dans le ventre…)

Réalisez-vous à quel point notre corps est une vraie boussole qui nous indique la route à prendre, la direction à suivre, le choix à faire?

Notre corps fonctionne comme un baromètre binaire qui dit oui ou non.

  • Oui et toutes nos fonctions s’amplifient. Circulation de notre énergie, clarté de notre esprit, respiration plus ample, et surtout la joie qui nous envahit. une joie soudaine. Un peu comme si toutes nos cellules se mettaient en expansion : on se sent plus grand, plus fort, plus présent.
  • Non et toutes nos fonctions diminuent. Notre corps se crispe, nos cellules se contractent, notre respiration se raccourcit, notre température baisse, tout se rétracte en nous.

Et la bonne nouvelle c’est que plus vous portez votre attention sur vos sensations corporelles et plus celle-ci vont s’exprimer de façon claire. C’est un mécanisme qui devient de plus en plus évident au fur et à mesure qu’on l’utilise et qu’on lui fait confiance.

Alors voici l’invitation : dès à présent adressez-vous à votre corps, et annoncez-lui que désormais vous allez l’écouter, que vous allez lui faire confiance, que vous savez qu’il est un guide en qui vous pouvez avoir confiance. Et observez ce qui se passe les prochaines fois que vous aurez à faire un choix, à prendre une décision.

Testez votre boussole corporelle.

Et racontez-moi.corps_boussole_DanseMouvementEnergie_Anne-Rose_Lovink

Envie de partager?

Ancrage : faire monter ses racines

racines_ancrage_DanseMouvement Energie_Anne-Rose_Lovink

Dans les méditations guidées ou visualisations d’ancrage que je pratiquais jusqu’à présent, quand il s’agissait de visualiser des racines me connectant avec la Terre, j’avais toujours imaginé que ces racines partaient de moi et s’enfonçaient dans la Terre.

 

Visualiser ses racines

Dans la méditation de l’arbre utérus de Miranda Gray (méditation à faire en préparation pour recevoir l’énergie de la bénédiction de l’utérus), il y a un moment où l’on est invitée dans ce sens :

« Voyez ou imaginez que les racines de l’arbre(utérus) s’enfoncent profondément dans la Terre, qu’elles sont reliées à vous et qu’elles vous ancrent, qu’elles vous enracinent en vous permettant de recevoir de l’énergie dorée dans votre utérus. »

J’ai constaté plusieurs fois que je n’avais aucun ressenti dans le bas de mon corps à ce moment, je visualisais l’image, mais il ne générait aucun ressenti physique alors que c’était le cas pour tout le reste de la méditation, lorsqu’il s’agissait de capter l’énergie par le haut, par le chakra couronne.

Puis lors du week-end d’initiation avec Miranda Gray, nous avons été amenées à faire cette méditation guidée un grand nombre de fois. A moment donné elle a ajouté un élément supplémentaire qui pour moi a tout changé.

 

Soutenir le périnée

Elle a associé à cette connexion de Terre la tenue des muscles du périnée et au positionnement de la pointe de la langue juste derrière les dents de devant, une pratique dont je me souvenais d’un de mes cours de yoga il y a plusieurs années.

Dans un premier temps cette contraction du périnée m’a perturbée, puisque c’était pour moi un mouvement de bas en haut (« remonter »/ »soutenir » le périnée) alors que mes racines devaient descendre de haut en bas (de mon périnée vers le centre de la Terre)…

Sauf qu’après un ou deux essai, j’ai tout d’un coup senti dans toutes mes jambes l’énergie monter depuis la Terre jusque dans mon bassin!!! J’ai réalisé que l’image que j’utilisais bloquait le ressenti, qui lui allait de bas en haut!

 

Nouvelle image de visualisation

J’ai alors modifié l’image en allant connecter mes racines en partant du centre de la Terre et en les remontant jusqu’à mon bassin.

Depuis, à chaque fois que j’ai envie/besoin de sentir ou renforcer ma connexion à la Terre, j’associe cette remontée des muscles de mon périnée vers le haut à une sorte d’aspiration de l’énergie depuis le centre de la Terre puis qui remonte le long de mes racines jusqu’à l’intérieur de mon bassin.

Et je sens l’énergie comme jamais!!

Je vous invite à essayer et à me raconter votre expérience en commentaire!ancrage_racines_DanseMouvementEnergie_Anne-Rose_Lovink

Envie de partager?