Mouvement Authentique (1)

By 5 septembre 2017Mouvement

J’avais envie de partager à nouveau avec vous ces deux articles écrits en 2012 lors de ma formation au Mouvement Authentique, l’outil central que j’utilise dans mes stages à thème.

Voici le premier.

« Me voilà de retour après une première semaine de formation au « Mouvement Authentique », débordante d’énergie, de joie, d’enthousiasme!

Mais, vous demandez-vous, qu’est-ce que le Mouvement Authentique??

Je vais donc essayer de vous expliquer, ou plutôt de vous partager la compréhension que j’en ai au jour d’aujourd’hui, sachant que cette compréhension va sans aucun doute évoluer au fil de ma pratique.

Le Mouvement Authentique, c’est avant tout une pratique. Pour découvrir ce qu’est le mouvement Authentique, il faut le pratiquer. Ce qui peut être « expliqué » c’est le cadre posé dans lequel la pratique se fait.

Dans la pratique du Mouvement Authentique, il y a deux rôles à expérimenter : être en mouvement, et être témoin d’une personne en mouvement.

Donc le Mouvement authentique se pratique au moins à deux.

La personne qui est en mouvement, l’est pour une durée déterminée définie à l’avance (10 minutes, 15 minutes…). Pendant cette durée, le témoin regarde, silencieux, dans l’accueil de ce qu’il voit, sans jugement aucun.

La personne en mouvement laisse son corps se mettre en mouvement en gardant les yeux fermés, sauf si elle doit faire un mouvement vif, ample, ou un déplacement, auquel cas elle ouvre les yeux juste ce qu’il faut pour ne pas se blesser ou blesser quelqu’un autour (surtout dans la pratique en groupe).

Le témoin est aussi en observation de ce qui se passe en lui lorsqu’il est témoin de l’autre personne (et je vous assure que ce n’est pas juste rester immobile en attendant que ça passe!!).

La personne en mouvement accueille et laisse faire les mouvements que son corps a envie de faire, sans recherche d’aucun but. Et elle est en même temps en observation de ce qui naît de son corps, de ce qu’elle est en train de vivre.

A la fin du temps auparavant défini, la personne en mouvement va essayer de retranscrire son expérience avec des mots, soit en écrivant, soit en parlant au témoin, soit en dessinant. Si c’est en parlant au témoin, celui-ci accueille les mots tout comme il a accueilli les mouvements, en silence, dans une écoute bienveillante, sans commentaire aucun.

Par cet aller retour répétitif entre le mouvement et la conscience, le pratiquant peut, petit à petit, développer son témoin intérieur, cet observateur qui nous permet de prendre du recul dans une situation, de nous détacher un peu de la situation pour juste observer et accueillir ce que l’on est en train de vivre et être plus à même de poser ensuite un acte juste, une parole appropriée, au lieu d’être dans la réactivité.

La pratique du Mouvement Authentique remet inévitablement en mouvement chaque parcelle de notre corps et tout ce qui y est figé, tout ce qu’on a retenu, planqué, refoulé, mais sans au départ chercher à aller faire sortir quoi que ce soit. Il y a juste une remise en mouvement, et un accueil inconditionnel bienveillant de ce qui en découle. La pratique du Mouvement Authentique se fait dans la douceur et le respect de chacun, dans l’Amour de soi et de tous.

Je vais pour l’instant pratiquer, encore et encore, mais suis déjà très enthousiaste à l’idée d’accompagner un groupe dans cette pratique lorsque je m’en sentirai prête, lorsque l’évidence sera là. »

(La suite ici )

 

Envie de partager?
Anne-Rose Lovink

Author Anne-Rose Lovink

More posts by Anne-Rose Lovink

Join the discussion One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :