Nos défauts : ces qualités qui valent de l’or!

nos défauts valent de l'or- Danse Mouvement Energie

On nous a tou(te)s déjà posé ces deux questions : Quelles sont vos qualités? Et quels sont vos défauts?
On a a peu près tou(te)s appris que c’est comme ça, binaire : on a des qualités…et des défauts. Les qualités : c’est positif. Les défauts : c’est négatif! Il faut faire avec. Un peu comme une tare à se traîner à vie parce qu’on n’a pas le choix. C’est comme ça.

Mais si je vous disais que ces soi-disant “défauts” n’étaient que des qualités que nous n’avons pas encore intégrées, assumées? Des défauts que nous n’avons pas regardés sous la bonne lumière?
Et qu’en fait, qualités et défauts ne font qu’un?
D’ailleurs le mot “qualités” est plutôt neutre à la base. Il nomme les aspects spécifiques d’un objet donné. Sans coller dessus une étiquette positive ou négative.

 

À la base : une histoire de vêtements…

 

Oui, oui, véridique : Ces prises de conscience me sont venues grâce à une formation sur le vêtement. Une formation où l’on appréhende le vêtement en tant que prolongement énergétique du corps. (Voir mon précédent article “Comment mes vêtements sont en train de transformer ma vie” ).

Instable? superficielle?

Je luttais jusqu’à peu contre ce que j’appelais en moi : superficialité, éparpillement, instabilité… Je craignais ces aspects-là de moi et je les repoussais, culpabilisant à chaque fois que quelqu’un me renvoyait, par effet miroir, le reflet d’un de ces “défauts”.

Après avoir réalisé, dans le cadre de cette formation, des tests très concrets permettant de définir la qualité dominante de mon mouvement (qualités reliées à l’énergie des 4 éléments : air, eau, terre, feu), j’ai pu sentir physiquement le bonheur de plonger totalement dans mon élément dominant : l’air. J’ai pu sentir la liberté, la créativité, la vitesse, la finesse, la joie que ça m’apportait. Et tout d’un coup je me suis sentie ancrée, stable et légitime dans cet aspect-là de moi.

J’ai réalisé qu’en regardant ces défauts sous un autre angle je pouvais en découvrir les avantages :

Superficielle? Je m’arrête juste d’explorer quand j’ai trouvé les éléments dont j’avais besoin au moment et je passe à autre chose. Pas de gaspillage d’énergie ni de perte de temps.

Instable? Une belle capacité à changer à tout moment de point de vue pour avoir une vision plus large et plus juste des choses, et surtout une vision “mise à jour” au fur et à mesure de mon évolution.

Éparpillée? C’est l’impression que peut donner ma capacité à passer très vite d’une chose à l’autre, ou celle de penser ou réfléchir à plusieurs idées en même temps.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

 

Fragile? Petite nature??

 

Suivant le cours du processus déclenché par cette formation, j’ai continué mes expérimentations vestimentaires et corporelles. Et cette fois, c’est au travers des couleurs que j’ai fait une autre découverte. Grâce aux couleurs de mes vêtements j’ai pris conscience de la puissance de ma douceur, là où je me considérai comme quelqu’un de fragile, à l’énergie limitée.

Se cacher derrière les couleurs

C’est cette fois suite à une série de tests sur les couleurs de vêtements que j’ai pu me rendre compte que j’utilisais des couleurs très vives pour cacher cette soi-disant fragilité, cette faiblesse. Comme si l’énergie dynamisante allait compenser ce soi-disant défaut.

Mais en contrepartie ces couleurs trop vives pour moi durcissaient mes traits et masquaient ma douceur.

 

anne rose en fushia vif-se cacher derrière les couleursla puissance de la douceur à travers les couleursLors de cette expérience j’ai senti la puissance de cette douceur, la lumière jaillir, la force qu’elle pouvait m’apporter.

 

La douceur : faiblesse ou force?

J’ai compris que, là aussi, je luttais contre une qualité que je voyais comme un défaut : j’associais la douceur à de la faiblesse, de la fragilité, un manque de personnalité, de maturité…ces croyances limitantes  me faisaient rejeter une partie de moi. Alors que cette douceur me permet d’être dans l’écoute et de respecter, l’autre et moi-même.

 

Retrouver notre unité par l’acceptation de nos défauts

 

Je me souviens qu’un thérapeute, un jour, m’a dit : « On se construit à cause ET grâce”. Cette phrase prend tout son sens pour moi aujourd’hui!

J’ai compris que ce que j’appelais défauts n’étaient que la résultante du rejet de certains aspects de moi, de cette peur de ma nature aérienne, de cette non-acceptation de ma douceur. Et qu’avec l’acceptation, défauts et qualités ne faisaient plus qu’un, comme une pièce avec ses deux faces.

Pour rire : Essayez de payer votre prochain achat avec une seule face des pièces qui sont dans votre porte-monnaie…impossible n’est-ce pas? Vos pièces n’ont de valeur qu’avec leurs deux faces réunies.

Tous nos aspects ont de la valeur, et notre richesse est dans l’acceptation de l’ensemble, dans la réunification.

 

Et vous?

Après m’avoir lu, quel regard portez-vous sur vos soi-disant défauts? Racontez-moi en commentaire les belles qualités que vous vous découvrez en portant un regard nouveau sur vos aspects dits “négatifs” et célébrons-les!

Envie de partager?
Anne-Rose Lovink

Author Anne-Rose Lovink

More posts by Anne-Rose Lovink

Join the discussion 2 Comments

  • Pellegrino dit :

    Je propose aussi de voir les pseudo defauts comme des attitudes, emotions et toutes autres « choses » limitantes de nous memes qui ne nous conviennent pas et que nous tentons de dissimuler consciemment
    Ou inconsciement depuis peu ou depuis bien longtemps or si nous changeons notre regard et considerons que derriere tout cela se cache une veritable intention positive , qui sert une partie de notre etre alors nous pouvons changer notre regard sur nous memes etre plus indulgent , nous pouvons acceuillir , comprendre, accepter et decider que finalement le mot defaut n existe que pour etre opposé au mot qualité mais qu’ en fait il n a aucune existence en soi. Douce nuit

    • Anne-Rose Lovink dit :

      Bonjour Evelyne et merci pour ton commentaire 🙂
      Oui c’est tout ça fait ça : tout ce que nous n’aimons en nous et que nous rejetons recèle un trésor à découvrir, une clé de connaissance et compréhension de nous-même. Nous ne pouvons être nous-même que dans la réunification.A très bientôt 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :